Les origines de Corseul

coriosolis intérieur2

Mentionnés par Jules César dans ses commentaires sur la guerre des Gaules,( 57 av J.C), les Coriosolites sont amenés à construire, sous la pression de l’empereur Auguste, leur  » civitas : Fanum Martis  » .

Cette cité figure sur les itinéraires permettant de se diriger dans le gigantesque empire romain (cf Tables de Peutinger / Itinéraires d’Antonin).

(suite…)

Lire la suite

Le Château de Montafilan

Sur une colline abrupte entourée de deux vallées profondes et marécageuses, cette forteresse a été construite par les Comtes de MONTAFILAN DINAN au XIIème siècle . La dernière propriétaire , Françoise de DINAN a été la préceptrice d’ANNE de BRETAGNE .

Au centre de ce château-fort de six tours, un puits très profond aurait été l’entrée d’un souterrain reliant le Château à la ferme du GOULET.

(suite…)

Lire la suite

La Stèle (monument historique)

stèleLa stèle funéraire de SILICIA réemployée dans la construction de l’église actuelle ( 1836) permet de comprendre les voyages et déplacements dans l’Empire Romain.

Selon le droit romain il est interdit, pour des raisons tenant autant à l’hygiène qu’au caractère sacré du territoire urbain ,que les sépultures soient réalisées à l’intérieur des villes.

Les nécropoles à inhumation ou incinération comportaient des monuments funéraires :
(mausolées, stèles).
Dans l’église, à la base d’un pilier côté Sud on trouve une stèle érigée, à la mémoire de sa mère, par un citoyen romain .

(suite…)

Lire la suite

La Villa du Champ Mulon

 domus clos mulon petite tailleLes premières maisons sont, construites dès le 1er siècle selon un quadrillage déterminant des îlots urbains (insulae).La villa du Champ Mulon est située à 100 mètres du bourg.

Durant les trois premiers siècles de notre ère, la maison ou Domus du Champ Mulon appartient probablement à un notable coriosolite relativement aisé qui y recevait sa clientèle. Plus tard elle fut complétée à l’Ouest par un ensemble thermal.

(suite…)

Lire la suite

Chapelle Ste Eugénie



On a connu dans l’histoire de la commune de très nombreuses chapelles, qui au fil des temps, ici comme ailleurs, ont disparu, désaffectées, détruites, et le plus souvent réutilisées dans des constructions nouvelles. On retrouvera les restes réemployés, ici sur le linteau d’une porte, avec une inscription, un calice sculpté, ou là, avec le reste d’un vitrail, une cuve baptismale, ou encore un bénitier, abreuvoir ou bac à fleurs providentiel.
(suite…)

Lire la suite